posee-au-bord-du-lac-de-lacanau-la-maison-du-commandant-tombait-en-ruine-elle-vient-detre-restauree

 

 

Ville d’hiver

C’est au début du xxe siècle que Le Moutchic devient un site touristique avec l’arrivée du chemin de fer en 1905. La Société immobilière de Lacanau et du chemin de fer de Lacanau à l’océan achète des terrains sur la dune littorale à l’océan pour y bâtir la station balnéaire. Elle souhaite aussi bâtir une ville d’hiver sur le lac à l’exemple d’Arcachon et dès 1908 elle propose 238 lots sur la dune de Carrère – ou Carreyre – et 26 sur celle du Moutchic, le long de la ligne de chemin de fer.

La publicité vante «sa situation climatique incomparable, abritée des vents, aux variations thermiques nulles, et sa vue splendide sur le lac».

Une des premières villas construites alors est celle de la Tour des Pins dont le propriétaire, le docteur Olivier de Bordeaux meurt, noyé en 1909. C’est dans cette villa que s’installera, à peine dix ans plus tard, le commandant américain de la base aéronavale d’où son nom désormais de «villa du commandant».

L’US Naval Air Station Le Mouchic

Le 6 avril 1917, les Etats-Unis entrent en guerre contre l’Allemagne aux côtés de la France et ses alliés. Les Américains souhaitent installer une base d’hydravions au Moutchic et s’installent dès juillet 1917. René Magnon a entrepris un travail considérable en reconstituant la vie des jeunes héros américains, tous issus de grandes familles et étudiants de l’université de Yale, volontaires de la première heure et regroupés dans The First Yale Unit. On reparlera des recherches de l’historien lors des cérémonies de commémoration qui ne manqueront pas d’avoir lieu à Lacanau, l’an prochain.

Le centre médico-scolaire

C’est l’Association des dames françaises luttant contre la tuberculose qui succèdent aux Américains en créant un préventorium qui deviendra dans les années 60 un centre médico-scolaire.

Source: Le journal des propriètaires du Médoc.